 18 MARS 2017 – ASSEMBLÉE GÉNÉRALE et CONFÉRENCE

L’assemblée générale de la Société d’Études des Hautes-Alpes aura lieu le

samedi 18 mars 2017 à 14 h 30

à la salle de la Manutention à Embrun

Accueil à partir de 14 heures
14 h 30 précises :
Rapports statutaires,
Discussion et vote sur les rapports,
Résultat du vote des élections pour le renouvellement par tiers du conseil d’administration (attention : pas de vote le jour de l’assemblée, vote par correspondance uniquement).

Après une pause conviviale, Jack Meurant, vice-président de la Société Scientifique et littéraire des Alpes de Haute-Provence donnera une conférence sur le thème :

Giono et le pacifisme (1934-1940)
La tentation politique

Comment expliquer qu’au cours d’une période relativement longue (1935-1940), Jean GIONO ait cessé d’écrire et de publier des romans (à une exception près s’agissant de Batailles dans la Montagne) pour se consacrer à la rédaction d’œuvres à caractère politique qui ont fait de lui un représentant farouche du pacifisme intégral ; qui plus est, un théoricien du pacifisme ?
La Guerre qu’il a subie de 1915 à 1918 et l’horreur qu’elle lui a suscitée n’expliquent pas tout. La période au cours de laquelle se déroule « l’aventure du Contadour » dévoile un personnage que ses proches ont toujours tenté de cacher et dont ses biographes ont peu ou mal parlé.
Qui aujourd’hui lit ces écrits que sont la Lettre aux Paysans sur la Pauvreté et la Paix, ou encore Refus d’Obéissance, ou Recherche de la Pureté ?… Qui a pu influencer l’écrivain de Manosque pour que celui-ci en oublie pendant si longtemps son vrai savoir-faire : écrire des romans ?…
La question du pacifisme de Giono conduit à s’interroger
– d’une part sur ce que fut la tentative qui le conduisit à envisager la création d’un parti politique,
– d’autre part, sur le contenu de la théorie politique qui se dégage de ses publications.