CONFÉRENCE – 8 DÉCEMBRE – DOISNEAU et les ALPES

Vendredi 8 décembre 2017 à 17 heures

À la salle Le Royal
Rue Pasteur – Gap

« Les Alpes vues par Robert Doisneau »
Quand un titi parisien photographie la montagne…

par Pascal Kober, rédacteur en chef de la revue l’Alpe, et Vladimir Vasak, grand reporter à Arte et auteur de plusieurs travaux sur son œuvre, commenteront quelques images emblématiques de ces Alpes vues par Robert Doisneau. Leurs recherches ont fait l’objet d’une grande exposition à Grenoble en 2012 et d’une publication chez Glénat.

Plus connu pour ses images de Paris, devenues des icônes de la vie quotidienne des français dans les années 50 et 60, Robert Doisneau a aussi aimé porter son regard tendre (humaniste) sur les Alpes. En famille il passait ses vacances de Noël à Laffrey, au bord de la route Napoléon. Jeune homme, il a découvert les sports d’hiver dès 1936 à Megève : c’était le temps où l’on voulait rendre la montagne accessible au plus grand nombre, les prémices d’un tourisme populaire qui n’est plus aujourd’hui. Photographe professionnel, il a utilisé la montagne pour décor des publicités qu’il devait réaliser pour des voitures ou de la mode. Ami de toujours de Maurice Baquet, il s’est beaucoup amusé avec lui et son violoncelle, jusqu’en haut des glaciers de Chamonix. Ethnologue, il a posé son matériel à Saint-Véran pour nous raconter la vie quotidienne dans le Queyras en 1947, loin du monde. Curieux de tout, il a partagé le temps de la transhumance avec les bergers des Alpes du Sud, entre le Var et le Mercantour.